Dans le but de partager avec vous, mon expérience sur le deuil et la fin de vie et dans l'espoir de vous apporter du réconfort, je continue mes publications sur ce thème à travers ce texte : 

EnvolPapillon3"... c'est continuer autrement. Un être humain qui s'éteint, ce n'est pas un mortel qui finit, c'est un immortel qui commence. La tombe est un berceau et le dernier soir de notre vie temporelle est le premier matin de notre éternité.

La mort, ce n'est pas une chute dans le noir, c'est une montée dans la lumière. Quand on a la vie, ce ne peut être que pour toujours. La mort ne peut tuer ce qui ne meurt pas. Or, notre âme est immortelle et il n'y a qu'une chose que je puisse justifier, la mort : c'est l'immortalité.

Mourir au fond, c'est peut être aussi beau que naître. "Le soleil couchant n'est il pas aussi beau que le soleil levant ? Un bateau qui arrive à bon port, n'est ce pas un évènement heureux ?"

Et si naître n'est qu'une façon douloureuse d'accéder au bonheur de la vie, pourquoi mourir ne serait il pas qu'une façon douloureuse de devenir heureux ?"                                                                                                               

                                                               -  Doris LUSSIER -

 120

 

Et vous, qu'en pensez vous ? Si vous êtes d'accord, alors cliquez sur "g+1" et laissez un commentaire dans l'encadré ci-dessous

Vous aimerez certainement d'autres articles dans les catégories situées à votre droite.

Vous retrouverez  aussi d'autres textes sur la mort, le deuil sur le blog d'accompagnement au deuil :

"la vie pour l'éternité"