Un grand homme vient de mourir, grand par son courage, sa volonté, sa ténacité, symbole de l'injustice  et de la lutte pour l'égalité raciale qu'il a menée toute sa vie.

64991_310427679077575_708668_n

Nelson Rolihlahla Mandela dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo (Union d'Afrique du Sud) est mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg.

Il fut l'un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir Président de la République d'Afrique du Sud de 1994 à 1999 à la suite des premières élections nationales non raciales de l'histoire du pays.

Nelson Mandela entre au Congrès National Africain (ANC) en 1944, afin de lutter contre la domination politique de la minorité blanche et la ségrégation raciale menée par celle-ci. Devenu avocat, il participe à la lutte non violente contre les lois de l'Apartheid mises en place par le gouvernement du Parti National à partir de 1948.

L'ANC est interdit en 1960 et la lutte pacifique ne donnant pas de résultats tangibles, Mandela fonde et dirige la branche militaire de l'ANC, Umkhonto we Sizwe, en 1961 qui mène une campagne de sabotage contre des installations publiques et militaires.

Le 5 août 1962, il est arrêté par la police sud-africaine sur indication de la CIA, puis est condamné à la prison et aux travaux forcés à perpétuité. Dès lors, il devient un symbole de la lutte pour l'égalité raciale et bénéficie d'un soutien international croissant.

Après vingt-sept années d'emprisonnement dans des conditions souvent très dures, et après avoir refusé d'être libéré pour rester en cohérence avec ses convictions, Mandela est libéré le 11 février 1990. S'inspirant alors de la pensée unbutu dans laquelle il a été élevé, il soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frédérik De Klerk.

En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la Paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime de l'apartheid et jeté les bases d'une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

Après une transition difficile où de Klerk et lui évitent une guerre civile entre les partisans de l'apartheid, ceux de l'ANC et ceux de l'Inkhata à dominante zoulou, Nelson Mandela devient le premier président noir d'Afrique du Sud en 1994. Il mène une politique de réconciliation nationale entre Noirs et Blancs ; il lutte contre les inégalités économiques, mais néglige le combat contre le sida en pleine expansion en Afrique du Sud. Après un unique mandat, il se retire de la vie politique active, mais continue à soutenir publiquement le Congrès national africain tout en condamnant ses dérives.

Impliqué par la suite dans plusieurs associations de lutte contre la pauvreté ou le sida, élevé au rang de patrimoine commun de l'humanité, il demeure une personnalité mondialement écoutée au sujet des droits de l'homme et est salué comme le père d'une Afrique du Sud multiraciale et pleinement démocratique, qualifiée de «nation arc en ciel », même si le pays reste confronté à de graves problèmes d'inégalités économiques, de tensions sociales et de replis communautaires.

Pour ma part, je tenais à lui rendre un humble hommage à travers ce magnifique poème  "Invictus" qui fut pour Nelson Mandela un soutien et une source d'inspiration durant sa longue captivité :

Poème INVICTUS de William Ernest Henley

52a104ba3570f96638c679d9

(Cliquer sur le lien ci-dessous pour écouter ce poème)

http://www.youtube.com/watch?v=x5dTDpqXrfk

Dans les ténèbres qui m'enserrent
Noires comme un puits où l'on se noie
Je rends grâce aux dieux, quels qu'ils soient
Pour mon âme invincible et fière.

Dans de cruelles circonstances
Je n'ai ni gémi ni pleuré
Meurtri par cette existence
Je suis debout, bien que blessé.

En ce lieu de colère et de pleurs
Se profile l'ombre de la Mort
Je ne sais ce que me réserve le sort
Mais je suis, et je resterai sans peur.

Aussi étroit soit le chemin
Nombreux, les châtiments infâmes
Je suis le maître de mon destin
Je suis le capitaine de mon âme.

William Ernest Henley (1843-1903)

 

et quelques unes de ces citations :

3429608_8_1c3a_nelson-mandela-est-mort-jeudi-a-95-ans_d59bf7cb9ae520aee522790bc0f06e03

 « J'ai dédié ma vie à la lutte pour le peuple africain. J'ai combattu la domination blanche et j'ai combattu la domination noire. J'ai chéri l'idéal d'une société démocratique et libre dans laquelle tous vivraient ensemble, dans l'harmonie, avec d'égales opportunités. C'est un idéal que j'espère atteindre et pour lequel j'espère vivre. Mais, si besoin est, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir. »

 

« J'ai appris que le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre. »

« Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. »

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde. »

« Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit. »

« Que règne la liberté. Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse. »

"L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes- sont les véritables fondations de notre vie spirituelle. »

1487447_781523708540699_1350647530_n

"Au cours de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. J'ai lutté contre la domination blanche et j'ai lutté contre la domination noire. Mon idéal le plus cher a été celui d'une société libre et démocratique dans laquelle tous vivraient en harmonie et avec des chances égales. J'espère vivre assez pour l'atteindre. Mais si cela est nécessaire, c'est un idéal pour lequel je suis prêt à mourir..."

1475913_771101699571752_1614423551_n

« Je ne suis pas vraiment libre si je prive quelqu'un d'autre de sa liberté. L'opprimé et l'oppresseur sont tous deux dépossédés de leur humanité. »

puis un hommage en photo et musique rendu par un internaute :

(cliquer sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo)

nelson-mandela

https://www.youtube.com/watch?v=Tlt0BddRWho#t=53

 

1043978_557490047645478_1045992220_n

 

et pour terminer sur cette légende de l'humanité, voici pour moi, une photo bien symbolique de deux grands sages, ayant dédiés leur vie pour la paix :

1469856_10151875914428800_957923294_n

 

mlk-prayinget on ne peut évidemment de penser également à Martin Luther King, Jr. un pasteur baptiste afro-américain, né à Atlanta (Géorgie) le 15 janvier 1929 et mort assassiné le 4 avril 1968 à Memphis (Tennessee).

Il fut aussi un militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis, pour la paix et contre la pauvreté. 

Il prononca le célèbre discours le 28 aout 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté : "I have a dream". Il fut soutenu par John F. Kennedy dans la lutte contre la ségrégation raciale aux Etats Unis.

Martin Luther King devint le plus jeune lauréat du prix Nobel de la Paix en 1964 pour sa lutte  non violente contre la ségrégation raciale et pour la paix. 

Il se verra décerner à titre posthume la médaille présidentielle de la liberté par Jimmy Carter en 1977, le prix des droits de l'homme aux Etats Unis en 1968 et la médaille d'or du Congrès en 2004.

I HAVE A DREAM

Martin-Luther-King-I-have-a-dream ok_0

(cliquer sur le lien ci-dessous pour voir la vidéo)

http://www.youtube.com/watch?v=8ryy7eP0kks

 

AUREVOIR MADIBA

1002030_576479202422293_1569312113_n