Que l'année nouvelle

en chacun renouvelle.

Le regard sur la vie

1470121_341958169320942_4633942852333765949_net sur le monde aussi.

Si ton lac intérieur

est agité par la peur

la tristesse ou l'ennui,

la colère ou la jalousie,

ta nuit est sans étoiles,

ton bateau sans voiles.

Dans l'enfermement,

le monde est noir et blanc.

La clé du retournement,

c'est l'émerveillement.

L'ouverture à la beauté

d’un arbre de la forêt,

d’un boléro, d'un concerto,

10857944_388560824642242_8040512676400831875_n

d’un duo ou d’un tango,

d'un roman, d’une sculpture,

d’un poème, d'une peinture,

d'un visage sans âge,

d'un geste de partage,

est dynamisante,

parfois transcendante.

S'émerveiller, c'est donner,

s'abandonner tout entier

à la pureté,

à l'authenticité

des étoiles qui se trouvent

derrière les portes que tu ouvres

10858561_396555977187575_4196827553510779547_nsur le monde et sur les hommes

selon les choix qui te façonnent.

S'émerveiller, c'est recevoir

cette énergie de l'espoir

qui te transporte au-delà

de cette vie ici-bas.

Elle met le monde en couleurs.

Elle remplit de douceur

ta lumière intérieure,

étincelle d'une infinie chaleur.

 - Christian Defebvre - (La Gorgue)