utvandrarna-emigrants

 

Comment crois-tu qu'ils sont venus ?
Ils sont venus, les poches vides et les mains nues
Pour travailler à tours de bras
Et défricher un sol ingrat.

 

Comment crois-tu qu'ils sont restés ?
Ils sont restés, en trimant comme des damnés
Sans avoir à lever les yeux
Pour se sentir tout près de Dieu
Ils ont vois-tu, plein de ferveur et de vertu
Bâti un temple à temps perdu.


Comment crois-tu qu'ils ont tenu ?
Ils ont tenu, en étant croyants et têtus
Déterminés pour leurs enfants
À faire un monde différent
Les émigrants.


Comment crois-tu qu'ils ont mangé ?
Migrant_agricultural_worker's_family,_Nipomo,_California_ppmsca03054u
Ils ont mangé, cette sacré vache enragée
Qui vous achève ou vous rend fort.
Soit qu'on en crève ou qu'on s'en sort.


Comment crois-tu qu'ils ont aimé ?
Ils ont aimé, en bénissant leur premier né
En qui se mélangeaient leurs sangs
Leurs traditions et leurs accents
Ils ont bientôt créé un univers nouveau
Sans holocauste et sans ghettos.


Comment crois-tu qu'ils ont gagné ?
Ils ont gagné, quand il a fallu désigner
Des hommes qui avaient du cran.
Ils étaient tous au premier rang,
Les émigrants.

 

PicassoPhoto Comment crois-tu qu'ils ont souffert ?
Ils ont souffert, certains en décrivant l'enfer
Avec la plume ou le pinceau
Ça nous a valu Picasso


Comment crois-tu qu'ils ont lutté ?
Ils ont lutté, en ayant l'amour du métier
Jusqu'à y sacrifier leur vie
Rappelez-vous Marie Curie
Pierre_and_Marie_Curie_at_work
 Avec leurs mains
Ils ont travaillé pour demain
Servant d'exemple au genre humain.


 Comment crois-tu qu'ils ont fini ?
Ils ont fini, laissant un peu de leur génie
Dans ce que l'homme a de tous temps
Fait de plus beau fait de plus grand
Les émigrants.


                                                  - Charles Aznavour -

Migrant-Calais-Jungle-pleurs_pics_809